Maquette de bateau à construire Bateau à vapeur AMATI Robert E. Lee AMATI B1439

Vapeur du Mississipi Robert E. Lee

SKU : AMATI B1439

 

Le monarque du Mississipi !

Le Robert E. Lee , surnommé le « monarque du Mississippi », était le plus grand bateau à vapeur à roues latérales sur ce long fleuve. Construit en 1866 à New Albany, dans l’Indiana, il doit son nom en hommage à Robert E. Lee, le célèbre général en chef des armées des États confédérés lors de la guerre de sécession.

 

D’une longueur de 87 mètres pour une largeur de 14 mètres, il pouvait, en plus des passagers et leurs bagages, transporter plus de 5000 balles de coton, et ceci à une vitesse de plus de 30 km/h.

 

A l’époque de sa mise en service, un journal local de New Albany le décrit ainsi :

 

« Les cabines et l’aménagement de ce grand paquebot fluvial surpassent ceux de n'importe quel autre bateau par sa magnificence.

Le salon, avec ses riches garnitures et son mobilier splendide, ses lustres éblouissants, ses plafonds sculptés et gravés à l'or, ses fenêtres en vitrail, ses immenses miroirs, les tapis de velours, le blanc de zinc pur des parois, les portes du grand salon en palissandre et des colonnades blanches de style égyptien donnent une impression de luxe et une splendeur rarement vue dans ces eaux sauvages de ce monde occidental semi-barbare.

 

Soixante cabines sont à disposition des passagers de première classe, ainsi qu’une crèche pour les enfants et des cabines attenantes pour les domestiques. Le tapis du salon principal de 5.40 m. de large et plus de 69 m. de long est taillé d’une seule pièce dans un velours royal Winton, acheté chez AT Stewart de New York et fabriqué sur commande.

 

Les meubles, de conception moderne et originale, sont également fabriqués sur mesure, dans un style originale et fabriqués dans des matériaux nobles et coûteux tel le palissandre massif. Les chaises, canapés, banquettes, dressoirs et autres pièces de mobilier sont des plus artistiquement et minutieusement sculptés. Coussins et rembourrages des sièges sont en doux satin cramoisi d’une belle épaisseur confortable.

 

La salle à manger somptueusement décorée, dispose de vingt tables pouvant accueillir douze invités chacune, avec des dessertes d'appoint supplémentaires pour le service.

 

Le Robert E. Lee est propulsé par deux machines à vapeur à haute pression et sont les plus grosses et puissantes en services sur le Mississpi. L’alésage des cylindres est de 40 pouces (101,6 cm) pour une course de 120 pouces (304,8 cm). Les huit chaudières en acier de 14 mètres de long pour un diamètre de 69 cm, sont alimentées par un nouveau système de pompe capable de prélever un immense volume d’eau dans le fleuve. »

 

À l'été 1870, le « Monarque » entre dans l’histoire en sortant victorieux d’une célèbre course de bateaux contre le vapeur rival Natchez V. Sur un parcours allant de la Nouvelle-Orléans à Saint-Louis, soit une distance de 1 857 km, il met 3 jours, 18 heures et 14 minutes et remporte l’épreuve.

 

À ce jour, aucun bateau commercial n'a battu le record de vitesse établi par le Robert E. Lee.

Pendant cette course. John W. Cannon, le capitaine du Robert E. Lee, tricha quand même un peu pour s'assurer la victoire en supprimant tout excès de poids, transportant uniquement quelques passagers et en utilisant aux escales des barges pré-arrangées pour augmenter la vitesse de ravitaillement.

Le Natchez V  termina la course plusieurs heures plus tard, mais il avait été retardé par le brouillard pendant six heures, et avait de nombreux passagers pour l’alourdir.

 

Quatre ans plus tard, le « Monarque » se distingue encore en transportant une cargaison record de 5741 balles de coton jusqu’à la Nouvelle-Orléans.

 

A la mi-avril 1876, il quitte la Nouvelle-Orléans pour son dernier voyage à destination de Portland, au Kentucky, afin d’y être désarmé. Plusieurs milliers de personnes vinrent lui faire leurs adieux, avec de nombreux saluts en route, pour marquer la fin de sa carrière. Sa coque fut transportée à Memphis pour servir de quai, mais une grande partie de son équipement et mobilier fut récupéré pour être installé à bord de son successeur: le deuxième Robert E Lee (1876-1882).

 

 

Un de ces célèbres passagers : Lucky Luke !
La bande dessinée belge à succès Lucky Luke de Morris et René Goscinny « En remontant le Mississippi » retrace avec humour la course folle de 1870 entre les bateaux à vapeur Robert E. Lee et Natchez (renommés respectivement Abestos D.Plover et Daisy Belle ) dans la bande dessinée.

Bon nombre de péripéties relatées par Morris et Goscinny sont directement inspirées de faits authentiques : blocage des soupapes de sécurité, échouages sur des bancs de sable, passagers débarqués à la pointe de la carabine pour alléger le bateau, présence à bord de tricheurs professionnels, prises de risques irresponsables, médiatisation et réception grandiose à l'arrivée à Minneapolis.


© Pierre Carrard - Technic-Hobby - Lausanne

 

 

 

La maquette:
Cette prestigieuse maquette hors du commun fait de ce bateau un magnifique objet très esthétique.

Vous avez des questions ? N'hésitez pas à nous contacter ! Avec l’équipe de Technic-Hobby Lausanne, vous pouvez bénéficier de judicieux conseils et tuyaux pour la réussite de votre montage.

 

La boîte de montage contient :

  • Coque usinée dans un bloc de bois massif.
  • Revêtement en lattes pour les ponts et les super structures en bois noble.
  • Nombreuses pièces de décoration en laiton photo-découpé. Pièces d’accastillage en métal et bois.
  • Des plans clairs et des instructions détaillées facilitent la construction.

 

Kit de maquette en bois

  • Échelle: 1/150
  • Longueur: 60 cm
    CHF359.00Prix