RAINBOW-1/80-avec-outils-AMATI-B1700.11-maquette-de-bateau-en-bois-a-construire

RAINBOW 1/80, avec outils AMATI B1700.11

SKU : AMATI B1700.11

 

ÉLÉGANCE ET PERFORMANCE

 

Cette maquette de Rainbow (Arc-en-ciel, en anglais) reproduit un yacht Classe J de compétition de 1930. Long de 40 mètres, il participa à la Coupe de l'America de 1934 (America's Cup) en tant que défenseur du New York Yacht Club contre le challenger britannique Endeavour.

Ce yacht de régate, un des derniers Classe J construits entre-deux-guerres pour défendre la Coupe de l’America, est lancé le 15 mai 1934 par l'homme d'affaire américain Harold Stirling Vanderbilt, pour succéder à son précédent navire Entreprise, vainqueur de l'America's Cup de 1930 contre le challenger britannique Shamrock V de sir Thomas Lipton.

Son propriétaire le baptise Rainbow, en rapport à son espoir pour un avenir meilleur après le krach de 1929 et la Grande Dépression des années 1930 qui s'en suit.

Ce cotre à gréement bermudien, avec une unique grand-voile triangulaire à l’arrière du mât, bénéficie d'innovations techniques marquantes telles qu'une bôme flexible haubanée et d'un mât en duralium de 45 mètres riveté (80 000 rivets).  
Sa voilure est considérable avec une surface de 750 mètres carrés.
Les œuvres vives, éléments sous l’eau, sont composées de feuilles de bronze rivées sur membrures en acier. Cette aberration représentait une réelle bombe électrolytique et ne permit pas de le conserver très longtemps. En 1940, est vendu à un ferrailleur pour être démoli.

 


Palmares:

Les barreurs Harold Stirling Vanderbilt et Olin Stephens remportent les séries de sélection de 1934 contre les vétérans de l'America's Cup 1930. Cette victoire leur permet de défendre avec succès la Coupe de l'America 1934 contre le challenger britannique Endeavour du Royal Yacht Squadron, de l'industriel aviateur et yachtman britannique Thomas Sopwith.
Endeavour remporte difficilement les deux premières courses, puis Rainbow remporte les quatre dernières. Cette victoire 4-2 reste hist